Bienvenue !

Les frères du couvent Dominicain de Strasbourg sont heureux de vous accueillir sur leur site ! Vous y trouverez diverses informations sur la communauté, les activités à venir, ou encore les horaires habituels du couvent. Bonne navigation et à bientôt au couvent !

Retrouvez ci-dessous des messages ou photos de la communauté, et des prédications de frères. Si le texte ne s’affiche pas en entier ou pour voir plus de photos, cliquer sur « Lire la suite » ou « Voir sur Facebook ».

Le mercredi 20/09/17

Une réflexion de notre fr Pierre Raffin op, évêque émérite de Metz sur "Déchristianisation ou non-christianisation ?"

On parle beaucoup aujourd’hui de déchristianisation, mais pour beaucoup – v.g. les jeunes qui on reçu l’initiation chrétienne, mais qui n’ont jamais été sérieusement catéchisés – ne faudrait-il pas parler de non christianisation ?

La déchristianisation concerne des chrétiens de différentes générations qui, pour des raisons diverses et variées, sont devenus indifférents au message de salut qu’apporte la foi chrétienne.

Certains, surtout parmi les anciens, réagissent contre le message de peur que véhiculaient les prédications d’hier. On obligeait à croire en menaçant des flammes de l’enfer… A l’inverse, certains pensent qu’il est inutile de se fatiguer, si Dieu est aussi bon qu’on le dit, on ne peut qu’aller tous au ciel !

D’autres ne manifestent aucun intérêt pour la vie éternelle que donne la foi. Pour eux, c’est l’humanité elle-même qui est vue comme l’artisan de notre salut. Telle est la nouvelle croyance qui s’est répandue, à partir de la mise en œuvre radicale des potentialités de la raison. Ainsi, dans les deux derniers siècles, s’est développée une promesse de salut par la science et le progrès, qui relègue dans les affabulations les promesses d’un salut à venir.

Le travail de la raison qui a généré le développement scientifique a certes donné de bons fruits, mais les ombres ne manquent pas. Devant les injustices croissantes d’un monde industrialisé au prix de la souffrance d’une multitude asservie aux conditions inhumaines de la production, certains dont Marx est le plus connu, ont tenté d’élaborer un moyen de salut pour tous à partir de la révolution sociale. Érigé en véritable religion nouvelle, le matérialisme scientifique a sans doute été moins fidèle à la raison qu’il le promettait. Il a surtout généré un asservissement des personnes à des dictatures sanglantes dont toutes ne sont pas encore épuisées. Finalement, ce messianisme politique n’a servi ni la raison, ni la liberté.

L’espérance chrétienne, elle, interprète l’histoire humaine en la soumettant à la lumière d’une réalité qui dépasse notre propre expérience, la réalité de Dieu. Peut-il y avoir une véritable intelligence de l’histoire sans se référer à une transcendance qui est le fondement et le but de notre liberté (Spe salvi, n° 23). Cette référence, c’est l’absolu de l’amour qui nous est manifesté dans le don que Jésus fait de sa vie. Avec lui, c’est la transcendance absolue qui devient une réalité immanente à notre monde. Croire en lui, ce n’est pas fuir les contraintes de l’histoire humaine, c’est s’y immerger totalement dans le don de soi-même.

+ Fr PR
... Lire la suiteVoir moins de texte

Isabelle Perséphone, Yveline Rival et 13 autres personnes aiment cela

Jehan Claude HutchenOn reconnaît la pertinence et la profondeur de réflexion de Mgr Raffin. Merci !

11 heures il y a
Avatar

Commenter sur Facebook

Le lundi 11/09/17

Dominicains Strasbourg a partagé son évènement.

Les activités du Centre Emmanuel Mounier reprennent avec ce soir à 20h30 une conférence sur Tarkovski, en marge de la représentation de "Tarkovski, le corps du poète" au TNS.
... Lire la suiteVoir moins de texte

Le samedi 09/09/17

Dominicains Strasbourg a ajouté 2 photos.

Et sitôt les professions prononcées, un nouveau noviciat commence : trois jeunes hommes viennent de revêtir l'habit de l'Ordre au couvent des Dominicains de Strasbourg. Portons-les dans la prière tout au long de cette année.
... Lire la suiteVoir moins de texte

Et sitôt les professions prononcées, un nouveau noviciat commence : trois jeunes hommes viennent de revêtir lhabit de lOrdre au couvent des Dominicains de Strasbourg. Portons-les dans la prière tout au long de cette année.

Annie Poutrain, Ginette Mary et 23 autres personnes aiment cela

Fabrice Despeghel-VellaOn dirait un temple calviniste...nu et froid...une table en guise de maître-autel...converte nos Deus salutaris noster!

2 semaines il y a

1 réponse

Avatar

Anne-Claude VenotBonne route aux novices !

2 semaines il y a   ·  1
Avatar

Christele Jacqueline FroissardBonnes chances et amour ❤️ au novice

2 semaines il y a
Avatar

Rodrigue WengBonne année de noviciat à nos frères de Strasbourg

2 semaines il y a
Avatar

Commenter sur Facebook

Le samedi 09/09/17

Six nouveaux profès !!! Rendons grâce à Dieu ! ... Lire la suiteVoir moins de texte

Six nouveaux profès !!! Rendons grâce à Dieu !

Annie Poutrain, Aurelie Maunoury-Authier et 23 autres personnes aiment cela

Voir les commentaires précédents

Marie Millet🙏🏻🙏🏻🙏🏻🙏🏻🙏🏻🙏🏻🙏🏻

2 semaines il y a
Avatar

Jean Paul VescoOù est le provincial?! Il va falloir penser à changer le gabarit des provinciaux de la Province de France!

2 semaines il y a   ·  2

2 réponses

Avatar

Corinne PorésFélicitations !

2 semaines il y a
Avatar

Nadine DasséDeo Gracias ! le père Marie-Dominique Philippe, fondateur de ma Cté de rattachement en tant qu'oblate, des frères et soeurs de St Jean (Les petits gris) mais qui était dominicain et qui avait gardé son habit de dominicain ! aurait rendues grâces aussi pour ce très beau rassemblement de frères et nouveaux profès ! Bon vent car l'Esprit souffle où il veut et apparemment Il souffle bien !

2 semaines il y a   ·  1
Avatar

Martín GarcíaEt aussi prions pour eux! Recevez mes félicitations chères frères!

2 semaines il y a   ·  2
Avatar

Bertha DresselGood luck <3

1 semaine il y a
Avatar

Robertas Ivanovasi brolis Bernardas sviecia is toi 🙂

1 semaine il y a
Avatar

Carole TangningMerci Seigneur! Garde-les dans ton amour. Amen!!!

1 semaine il y a
Avatar

Commenter sur Facebook

Le samedi 09/09/17

Dominicains Strasbourg a ajouté 29 photos à l’album Professions simples au couvent de Strasbourg — avec Jacques Perraudin et 5 autres personnes, à Dominicains Strasbourg.

Le samedi 9 septembre, les frères Amir, Alban, Éric-Marie, Étienne et Augustinas ont fait profession dans la Province dominicaine de France, et le frère Alexandre dans la Province dominicaine de Suisse.
... Lire la suiteVoir moins de texte

Le samedi 9 septembre, les frères Amir, Alban, Éric-Marie, Étienne et Augustinas ont fait profession dans la Province dominicaine de France, et le frère Alexandre dans la Province dominicaine de Suisse.

Annie Poutrain, Monda Fekry et 23 autres personnes aiment cela

Voir les commentaires précédents

Christele Jacqueline FroissardMagnifique !!tres émouvant merci pour se beau moment et félicitations surtout freres etienne

2 semaines il y a   ·  1
Avatar

Laurent FerracciLa lumière est très belle sur ces photos, j’aimerai bien savoir avec quoi elles ont été prises !

2 semaines il y a
Avatar

Jean Louis Marquis16,7 Millions (24 BitsPerPixel) Une bonne résolution .. !

2 semaines il y a
Avatar

Maria PrezzoCongratulazioni, fratello Amir

2 semaines il y a
Avatar

Sylvie RibautMagnifique célébration et une très belle homélie d'un compatriote suisse....Merci de l'avoir annoncé sur FB ce matin ... joli dimanche

2 semaines il y a
Avatar

Siewe YvoneAmen

2 semaines il y a
Avatar

Nadia Perraudin-FrezzatoRavis d'avoir pu assister à distance depuis PACA , aux Voeux de notre neveu Frère Alexandre, grâce à ces magnifiques photos.

7 jours il y a
Avatar

Commenter sur Facebook

Le samedi 09/09/17

Grande joie ! Aujourd'hui, au cours de la messe de 12h10 au couvent de Strasbourg seront célébrées les professions simples dans l'Ordre des Prêcheurs des frères Amir, Alban, Étienne, Eric et Augustinas pour la province de France, ainsi que celle du frère Alexandre pour la province de Suisse ! Nous les confions à votre prière. ... Lire la suiteVoir moins de texte

Grande joie ! Aujourdhui, au cours de la messe de 12h10 au couvent de Strasbourg seront célébrées les professions simples dans lOrdre des Prêcheurs des frères Amir, Alban, Étienne, Eric et Augustinas pour la province de France, ainsi que celle du frère Alexandre pour la province de Suisse ! Nous les confions à votre prière.

Anthony Scicluna, Odile Bisch et 23 autres personnes aiment cela

Voir les commentaires précédents

Ziad KarakoshiEn grande communion dans la prière depuis Bagdad.

2 semaines il y a   ·  1
Avatar

Anne-Claude VenotEn union de prières

2 semaines il y a
Avatar

Jimmy FDEn union de prière ! Tout particulièrement pour mon frère Alexandre

2 semaines il y a
Avatar

Alberto RostatDans la joie et en union de prière !

2 semaines il y a
Avatar

Marie MilletEn prière avec vous

2 semaines il y a
Avatar

Béatrice Krieger-MartinEn union de prière avec vous

2 semaines il y a
Avatar

Christiane RomerNous avons prié pour vous à la messe du ST NOMà Lyon Bonne route à la suite du Christ

2 semaines il y a
Avatar

Clarisse Danielle RazanampanahyEl Señor sigue dando fruto su vida y La virgen Les ayudara a travez de su intersecion u su manto cobrira para siempre .Adelante Hno con mucho animo

2 semaines il y a
Avatar

Monique Aïellofélicitations prière bonne route

2 semaines il y a
Avatar

Commenter sur Facebook

Le jeudi 31/08/17

Dominicains Strasbourg a ajouté 3 photos.

Hier, la communauté faisait sa journée de rentrée au monastère des dominicaines d'Orbey. Nous sommes prêts pour cette nouvelle année !
... Lire la suiteVoir moins de texte

Hier, la communauté faisait sa journée de rentrée au monastère des dominicaines dOrbey. Nous sommes prêts pour cette nouvelle année !

Marie-do Vallette d'Osia, Ereeny Ghattas et 23 autres personnes aiment cela

Voir les commentaires précédents

بيتر الحسنVery nice

3 semaines il y a
Avatar

Freddy Logie

Attachment3 semaines il y a
Avatar

Symplice LucVie et choix

3 semaines il y a
Avatar

Jocelyne BalueliLes dominicains toujours en marche.

3 semaines il y a
Avatar

Rodrigue WengBonne rentrée chers frères

3 semaines il y a
Avatar

Jocelyne BalueliLes missionnaires de la Parole doivent être toujours prêts.

3 semaines il y a
Avatar

Jocelyne BalueliBonne rentrée.

3 semaines il y a
Avatar

Commenter sur Facebook

Le vendredi 23/06/17

Dominicains Strasbourg a partagé la Frère Nicolas, prédicateur 2017 de Pèlerinage du Rosaire - Lourdes.

Pèlerinage du Rosaire - Lourdes
Le Frère Nicolas Tixier, du couvent de Strasbourg, sera le prédicateur du prochain Pèlerinage du Rosaire à Lourdes en octobre prochain. Découvrez-le ici en images!

m.facebook.com/story.php?story_fbid=1399488026783168&id=115087188556598
... Lire la suiteVoir moins de texte

Le Frère Nicolas Tixier de Ordo Praedicatorum est le prédicateur du Pèlerinage du Rosaire 2017 à Lourdes. Qui est-il ?

Annie Poutrain, Luis Allfadir et 14 autres personnes aiment cela

Sylvie RibautSuis inscrite ... c'est fait 😇

3 mois il y a   ·  1
Avatar

Commenter sur Facebook

Le vendredi 02/06/17

Homélie du fr Bernard Senelle au couvent de Strasbourg pour le 7e dimanche de Pâques (28/5/17) :
Dans l’attente de l’Esprit, nous entendons la prière de Jésus à l’heure de la Passion : « L’heure est venue. » Le Père et le Fils l’ont arrêté ensemble de toute éternité pour que l’humanité reçoive la vie éternelle. Jésus Ressuscité rend compte à son Père de sa mission, de l’œuvre qui lui était confiée et nous entraîne dans l’infini de Dieu pour que nous connaissions notre Père. C’est son œuvre : sa parole, ses miracles, tous ses gestes de tendresse et de miséricorde nous ont préparés à cette œuvre de connaissance et de vérité.
Frères et sœurs, Jésus est venu manifester le Père par la croix et qui veut connaître Dieu doit emprunter ce chemin, contempler le Christ qui parle à son Père et comprendre que Dieu est aussi notre Père. Rien ne doit demeurer scellé, caché, rien ne doit rester enfermé dans le désespoir et l’amertume : le mal, la haine, la jalousie, la discorde ont été crucifiés et l’Esprit vient adoucir toute chose créée : c’est notre espérance et notre joie et nous voulons l’annoncer, la partager, nous désirons y croire. C’est tout de même la raison de notre rassemblement de ce soir, c’est le sens de notre appartenance à cette belle famille si diverse qu’est l’Eglise.
Le Christ assis à la droite du Père vient nous aménager une place pour aujourd’hui et pour l’éternité. Il vient renouer le dialogue avec son Dieu, reprendre le tête à tête qu’il avait de toute éternité: « j’ai fait connaître ton nom aux hommes. » lui dit-il. Et c’est cela la vie éternelle pour aujourd’hui et pas seulement pour un ailleurs inconnu : connaître Dieu, le laisser entrer dans notre monde, lui permettre de contempler par nous le monde qu’il a créé.
Le temps qui précède la Pentecôte est celui de la prière fervente et de l’attente du Consolateur, du Défenseur. Dans la prière nous écoutons le dialogue du Fils avec le Père, nous percevons son désir de nous faire miséricorde et de nous sauver. Désormais, par le Fils, nous sommes en relation avec le Père et c’est un contact qui se joue dans le silence avec les mots de Dieu, avec son Verbe, son unique Parole, comme l’a écrit Jean de la Croix. « Dès lors qu'il nous a donné son Fils, qui est sa Parole, il n'a pas d'autre parole à nous donner. »1
Nous sommes à la source au commencement lorsque l’Esprit de Dieu planait sur les eaux et le Fils noue le dialogue de l’humanité avec Dieu, tisse la relation de chacun d’entre nous avec son Père et notre Père « J’ai fait connaître ton nom aux hommes. » Le Fils nous a donné le contact du Père, Dieu est dans nos contacts, le Fils nous appelle amis mais ce carnet d’adresses est réservé à celles et ceux qui veulent travailler à la paix et à la réconciliation, au salut du monde.
A l’Ascension, il s’opère un grand changement dans le plan de salut de Dieu. Le lieu de la gloire du Père n’est plus seulement le Fils et l’Esprit mais aussi les disciples eux-mêmes. Par la prière du Fils, nous sommes le lieu de la gloire de Dieu. La gloire est ce qui est communicable de Dieu à la personne humaine et au monde. C’est par nous que cela passe, nous en sommes les dépositaires et notre mission diffuse cette gloire au monde. Cela passe par le bien que nous faisons, par les gestes que nous posons. J’aime beaucoup les mots de Pierre Claverie dans le sermon de Prouilhe : « dans chaque décision, dans chaque acte, donner concrètement quelque chose de soi-même : son temps, son sourire, son amitié, son savoir-faire, sa présence, même silencieuse, même impuissante, son attention, son soutien matériel, moral et spirituel, sa main tendue… sans calcul, sans réserve, sans peur de se perdre… »
Ma vie, ma famille, mon travail, ma communauté deviennent le lieu de la gloire de Dieu lorsque j’exauce ainsi la prière du Fils. « Moi, je prie pour eux. » En créant le monde, Dieu a ouvert l’histoire dont il pouvait se passer. L’homme est appelé à jouer un rôle fondamental : il recueille le don de la Création, il l’épanouit. C’est un don d’un Dieu vulnérable exposé aux tyrannies et aux violences humaines. Quand nous prions, nous écoutons la prière du Fils au Père pour que nous soyons unis malgré ces incessantes blessures que nous nous portons les uns aux autres. Quelle tâche pour l’humanité, quelle aventure à la suite du Premier-Né d’entre les morts ! Mais c’est notre vie, ce peut être notre bonheur.
Le livre des Actes des apôtres, nous dit que tous d’un seul cœur étaient assidus à la prière. La prière des apôtres traduit pour l’humanité la prière du Christ, à son Père pour l’éternité. Que fait le Fils dans la gloire ? Il est en conspiration de miséricorde à l’égard de l’humanité que le Père lui a donnée. Par leur Esprit commun, le Père et le Fils envoient la miséricorde sur le monde, la vie, la capacité de renouvellement qui n’a d’autre mesure que celle de l’amour.
... Lire la suiteVoir moins de texte

Homélie du fr Bernard Senelle au couvent de Strasbourg pour le 7e dimanche de Pâques (28/5/17) : 
Dans l’attente de l’Esprit, nous entendons la prière de Jésus à l’heure de la Passion : « L’heure est venue. » Le Père et le Fils l’ont arrêté ensemble de toute éternité pour que l’humanité reçoive la vie éternelle. Jésus Ressuscité rend compte à son Père de sa mission, de l’œuvre qui lui était confiée et nous entraîne dans l’infini de Dieu pour que nous connaissions notre Père. C’est son œuvre : sa parole, ses miracles, tous ses gestes de tendresse et de miséricorde nous ont préparés à cette œuvre de connaissance et de vérité. 
Frères et sœurs, Jésus est venu manifester le Père par la croix et qui veut connaître Dieu doit emprunter ce chemin, contempler le Christ qui parle à son Père et comprendre que Dieu est aussi notre Père. Rien ne doit demeurer scellé, caché, rien ne doit rester enfermé dans le désespoir et l’amertume : le mal, la haine, la jalousie, la discorde ont été crucifiés et l’Esprit vient adoucir toute chose créée : c’est notre espérance et notre joie et nous voulons l’annoncer, la partager, nous désirons y croire. C’est tout de même la raison de notre rassemblement de ce soir, c’est le sens de notre appartenance à cette belle famille si diverse qu’est l’Eglise.
Le Christ assis à la droite du Père vient nous aménager une place pour aujourd’hui et pour l’éternité.  Il vient renouer le dialogue avec son Dieu, reprendre le tête à tête qu’il avait de toute éternité: « j’ai fait connaître ton nom aux hommes. » lui dit-il. Et c’est cela la vie éternelle pour aujourd’hui et pas seulement pour un ailleurs inconnu : connaître Dieu, le laisser entrer dans notre monde, lui permettre de contempler par nous le monde qu’il a créé. 
 Le temps qui précède la Pentecôte est celui de la prière fervente et de l’attente du Consolateur, du Défenseur. Dans la prière nous écoutons le dialogue du Fils avec le Père, nous percevons son désir de nous faire miséricorde et de nous sauver. Désormais, par le Fils, nous sommes en relation avec le Père et c’est un contact qui se joue dans le silence avec les mots de Dieu, avec son Verbe, son unique Parole, comme l’a écrit Jean de la Croix. « Dès lors quil nous a donné son Fils, qui est sa Parole, il na pas dautre parole à nous donner. »1
Nous sommes à la source au commencement lorsque l’Esprit de Dieu planait sur les eaux et le Fils noue le dialogue de l’humanité avec Dieu, tisse la relation de chacun d’entre nous avec son Père et notre Père « J’ai fait connaître ton nom aux hommes. » Le Fils nous a donné le contact du Père, Dieu est dans nos contacts, le Fils nous appelle amis mais ce carnet d’adresses est réservé à celles et ceux qui veulent travailler à la paix et à la réconciliation, au salut du monde. 
A l’Ascension, il s’opère un grand changement dans le plan de salut de Dieu. Le lieu de la gloire du Père n’est plus seulement le Fils et l’Esprit mais aussi les disciples eux-mêmes. Par la prière du Fils, nous sommes le lieu de la gloire de Dieu. La gloire est ce qui est communicable de Dieu à la personne humaine et au monde. C’est par nous que cela passe, nous en sommes les dépositaires et notre mission diffuse cette gloire au monde. Cela passe par le bien que nous faisons, par les gestes que nous posons. J’aime beaucoup les mots de Pierre Claverie dans le sermon de Prouilhe : « dans chaque décision, dans chaque acte, donner concrètement quelque chose de soi-même : son temps, son sourire, son amitié, son savoir-faire, sa présence, même silencieuse, même impuissante, son attention, son soutien matériel, moral et spirituel, sa main tendue… sans calcul, sans réserve, sans peur de se perdre… »
Ma vie, ma famille, mon travail, ma communauté deviennent le lieu de la gloire de Dieu lorsque j’exauce ainsi la prière du Fils. « Moi, je prie pour eux. » En créant le monde, Dieu a ouvert l’histoire dont il pouvait se passer. L’homme est appelé à jouer un rôle fondamental : il recueille le don de la Création, il l’épanouit. C’est un don d’un Dieu vulnérable exposé aux tyrannies et aux violences humaines. Quand nous prions, nous écoutons la prière du Fils au Père pour que nous soyons unis malgré ces incessantes blessures que nous nous portons les uns aux autres. Quelle tâche pour l’humanité, quelle aventure à la suite du Premier-Né d’entre les morts ! Mais c’est notre vie, ce peut être notre bonheur. 
Le livre des Actes des apôtres, nous dit que tous d’un seul cœur étaient assidus à la prière. La prière des apôtres traduit pour l’humanité la prière du Christ, à son Père pour l’éternité. Que fait le Fils dans la gloire ? Il est en conspiration de miséricorde à l’égard de l’humanité que le Père lui a donnée. Par leur Esprit commun, le Père et le Fils envoient la miséricorde sur le monde, la vie, la capacité de renouvellement qui n’a d’autre mesure que celle de l’amour.

Luis Allfadir, Bernard Senelle et 11 autres personnes aiment cela

Commenter sur Facebook